07/07/2010

Bonne vacances

Bonjour à tous, je vous informe que l'EGC asbl sera en vacances du samedi 10 juillet au 5 août. Mais n'hésitez pas à m'envoyer des messages, je vous répondrai dès mon retour... Je vous souhaite à toutes et tous de très bonnes vacances.  A bientôt

125699940456291660vacances-jpg

11/05/2010

Action du 29 mai prochain

Bonjour à tous,

Nous vous informons que notre prochaine action propreté se déroulera le samedi 29 mai prochain.

Si vous êtes intéressés d’y participer, nous vous invitons dès à présent à vous inscrire par mail.

Pour toute autre question sur nos actions, vous pouvez me joindre soit par téléphone, soit par mail.

egc.nivelles@live.fr       

Sandra : 0479/90.11.72


 

12:06 Écrit par Administrateur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : egc, nivelles, environnement, protection, climat, dechets |  Facebook |

22/04/2010

Journée de la Terre

dyn006_original_445_480_jpeg_28646_0445026f9f33d76bb902bfe7aa78d55a

10/04/2010

Mer d'Aral : sa surface a diminué de 90% !!

Ces cinquante dernières années, la mer d'Aral, qui était le quatrième plus grand lac salé du monde, a vu sa surface diminuer de 90% à cause de l'activité humaine.

Ce lac, qui borde la République d'Ouzbékistan et le Kazakhstan, mesurait plus de 26.000 m² avant les années 1960. Cette superficie a largement diminué depuis une cinquantaine d'années : les eaux de deux fleuves l'irriguant on été détournées par les Soviétiques dans le but d'augmenter la production de coton dans les zones arides. En 1997, 90% des eaux avaient ainsi disparu.Cette catastrophe écologique a causé une forte chute de l'économie due à la pêche. De plus, le sel, les insecticides et les pesticides se trouvant au fond du lac sont remontés suite à la diminution de son volume, entraînant de nombreux problèmes sanitaires. La construction de canaux d'irrigation pour le coton a commencé dans les années 1940. Dès 1960, jusqu'à 60 kilomètres cubes d'eau partaient vers les terres chaque année. Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon, après avoir visité le site, a déclaré qu'il s'agissait de l'un des plus gros désastres environnementaux ayant jamais été causé et appelle les gouvernements des pays d'Asie centrale à prendre des mesures pour résoudre ce problème.

090827 aral sea 2

 

22/03/2010

Journée mondial de l'eau

le-gaspillage-de-l-eau-en-france-et-dans-le-monde

08/02/2010

L'Actique se réchauffe plus vite...

L'Arctique se réchauffe encore plus vite que prévu

 

Les changements climatiques affectent l'environnement arctique à un rythme bien plus élevé qu'on ne le pensait, notamment sur la fonte des glaces, ont annoncé vendredi des chercheurs ayant mené une étude d'une ampleur sans précédent dans le grand Nord canadien.

Ce projet impliquait plus de 370 scientifiques venus de 27 pays, qui se sont relayés durant quinze mois au nord du cercle polaire à partir de juin 2007. Le navire à bord duquel ils se trouvaient est le premier à avoir passé un hiver entier en restant mobile dans la région.

Le changement climatique "se produit bien plus vite que ne l'avaient prévu nos modèles les plus pessimistes", a constaté David Barber, enseignant à l'université du Manitoba et principal chercheur de cette étude, lors d'une conférence de presse à Winnipeg.

Ces modèles prédisaient il y a encore quelques années que l'océan Arctique serait libre de glace en été d'ici l'an 2100, mais l'accélération du réchauffement montre désormais que cela pourrait se produire entre 2013 et 2030, a indiqué Barber.

Les scientifiques lient la hausse des températures en Arctique et la fonte des glaces aux émissions croissantes de gaz à effet de serre.

DES ESPÈCES PARTENT, D'AUTRES ARRIVENT

"Nous savons que la glace disparaît, le monde entier en est conscient. Ce dont on n'est pas conscient, c'est que cela a un impact sur tout ce qui se trouve dans cet écosystème", a poursuivi Barber.

La fonte de la banquise éloigne de la région les mammifères qui s'y reproduisent, s'y alimentent ou s'y cachent des prédateurs, a indiqué Steve Ferguson, chercheur pour le gouvernement canadien.

A l'inverse, des espèces de baleines que l'on ne rencontrait autrefois jamais en Arctique s'y rendent maintenant, car leurs déplacements ne sont plus entravés par les glaces.

Le changement climatique amène en outre plus de cyclones en Arctique, qui projettent de la neige sur la banquise et l'empêchent ainsi de s'épaissir. De plus, les vents violents rompent parfois la glace.

L'étude a été menée dans le cadre de l'année polaire internationale, un programme scientifique concentré sur les deux pôles. Les chercheurs n'ont pas encore fait connaître leurs conclusions, mais s'apprêtent à publier de nombreux articles dans les revues spécialisées.

Selon une étude menée par le Groupe environnemental Pew, basé aux Etats-Unis, la fonte accélérée de l'Arctique pourrait entraîner un coût planétaire de 2.400 milliards de dollars d'ici à 2050, le climat mondial étant moins rafraîchi par cet océan.

 

31/01/2010

problèmes informatique

L'EGC asbl vous informe que nous avons été surprit par quelques soucis informatique. Nous metterons notre blog à jour dès que possible. Merci pour votre compréhension.

11:05 Écrit par Administrateur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : informatique, connection, egc, asbl, nivelles, environnement |  Facebook |